Test abri météo et comparatif Elitech RC-5 / Davis VP2

Comme j’avais indiqué dans un précédent article après la fabrication d’un abri météo en coupelles, je voulais comparer la sonde Elitech RC-5 dans cet abri, face à la sonde de température d’une station Davis Instruments VP2.

J’ai donc placé pendant une dizaine de jours mon abri à côté de ma VP2 :

Au premier plan, l'abri maison avec la sonde RC-5, au second plan sur le mât triangulaire la station VP2 (à droite), au troisième plan au fond, un ancien abri maison, non testé ici.
Au premier plan, l’abri maison avec la sonde RC-5, au second plan sur le mât triangulaire la station VP2 (à droite), au troisième plan au fond, un ancien abri maison, non testé ici.

 

Après 12 jours de mesures avec un pas de 1 minute pour la sonde RC-5 comme la VP2 (du 1er Septembre au 12 Septembre 2017) voici les résultats :

Les données brutes sont enregistrées toutes les minutes, mais elles ont d’abord été moyennées sur 5 minutes afin de limiter les artefacts dus à la réactivité différente des deux sondes.

J’ai donc calculé sur ces 12 jours, les Tn, Tx et Tmoyenne. À savoir que la Tn d’une journée correspond à la température minimale entre 18h UTC de la veille et 18h UTC du jour même. La Tx d’une journée correspond à la température maximale entre 6h UTC du jour même et 6h UTC du lendemain. Et en fin la température moyenne correspond à Tn+Tx / 2.

On peut donc voir que l’écart maximal au niveau des Tn est de -0.19°C (-0.2) le 5, et l’écart maximal au niveau des Tx est de -0.24°C (-0.2) le 3.

Je suis donc plutôt satisfait de ces résultats, puisque largement dans les marges d’erreur avec à peu près une sous-estimation de 0.1°C en moyenne pour le RC-5 par rapport à ma VP2.

Je suis bien conscient que ce test n’est pas assez long pour réellement estimer la fiabilité de cette sonde, mais les résultats sont plutôt en accord avec ce que j’ai pu lire sur le forum Infoclimat, et le but était ici de m’assurer que mon abri maison était bon. Je pense donc pouvoir en conclure que oui !

Il reste maintenant à lui trouver un emplacement dans les Alpes-Maritimes dépourvues de station météo et intéressant au niveau climatique. Le but y est de relever des données climatiques afin d’alimenter la base climato de l’association Infoclimat.

risus Donec amet, id libero Curabitur
Partagez
Tweetez
Partagez
0 Partages